Archives pour la catégorie Français

LE RAP DE ZANZIBAR

« On devait aller à Zanzibar, mais c’est PARTI EN STEACK!!! ».

Trois élèves de 6e 5 ont enregistré le RAP DE ZANZIBAR EN DEUX VERSIONS:

 Rappelons que vous pouvez télécharger sur ce site LE TEXTE INTEGRAL DU ROMAN, ainsi que l’enregistrement du PREMIER CHAPITRE, et le PREMIER DISCOURS DE JULIAN…

Liens : Pour télécharger le roman : http://clg-rostand.fr/2016/03/le-roman-de-zanzibar/

Pour écouter le chapitre 1 : http://clg-rostand.fr/2016/03/zanzibar-ecouter-le-chapitre-1/

 

 

Pour lire la BD de Zep et la nouvelle de Sylvain Tesson qui sont à l’origine du roman : http://clg-rostand.fr/2016/03/deux-liens-autour-du-roman-des-4e-3/  

Pour écouter le premier discours de Julian: http://clg-rostand.fr/2016/05/un-extrait-du-roman-des-4e-3/

 

Bonne écoute, bonne lecture… N’hésitez pas à partager…

UN AUTRE EXTRAIT DU ROMAN DES 4E-3

Voici un autre extrait du roman des 4e-3, « On devait aller à Zanzibar, mais c’est PARTI EN STEACK!!! ».

Le jeune Julian, fils d’un garde-frontière qui a déserté, adresse au monde entier un discours humaniste, en postant une vidéo sur internet..

Voici ce discours, enregistré par l’un des professeurs du collège (reconnaîtrez-vous lequel?):

Julian ok

Rappelons que vous pouvez télécharger sur ce site le texte intégral, ainsi que l’enregistrement du premier chapitre…

Liens :

Pour télécharger le roman :
http://clg-rostand.fr/2016/03/le-roman-de-zanzibar/

Pour écouter le chapitre 1 :
http://clg-rostand.fr/2016/03/zanzibar-ecouter-le-chapitre-1/

Pour lire la BD de Zep et la nouvelle de Sylvain Tesson qui sont à l’origine du roman :
http://clg-rostand.fr/2016/03/deux-liens-autour-du-roman-des-4e-3/

Voici le texte qui correspond à l’extrait enregistré :

« Il le faut ! Je veux désormais être le porte-parole de la liberté !
Il faut qu’on envoie un message au monde. Je vais poster une vidéo sur internet…

« Êtres humains du monde entier…
Nous voulons tous nous entraider, les êtres humains sont ainsi faits.
Nous voulons donner le bonheur à notre prochain, pas lui donner le malheur.
Nous ne voulons pas haïr, ni humilier personne.
Dans ce monde, chacun de nous a sa place et notre terre est bien assez riche, elle peut nourrir tous les êtres humains.
Nous pouvons tous avoir une vie belle et libre, mais nous l’avons oublié.
L’envie a empoisonné l’esprit des hommes, la cupidité a barricadé le monde avec la haine.
En ce moment même, ma voix atteint des milliards de gens à travers le monde, des milliards d’hommes, de femmes, d’enfants désespérés, victimes d’un système qui emprisonne des innocents.
Je dis à tous ceux qui m’entendent : Ne désespérez pas !
La haine finira par disparaître !
Vous êtes des êtres humains, avec tout l’amour du monde dans le cœur.
Vous n’avez pas de haine, sinon pour ce qui est inhumain, ce qui n’est pas fait d’amour.
Vous, le peuple, vous avez le pouvoir, le pouvoir de rendre la vie belle et libre, le pouvoir de faire de cette vie une merveilleuse aventure !
Alors au nom même de la Démocratie, utilisons ce pouvoir.
Il faut tous nous unir, il faut tous nous battre pour un monde nouveau, un monde humain qui donnera à chacun l’occasion de travailler, qui apportera un avenir à la jeunesse.
Il faut nous battre pour libérer le monde, pour renverser les frontières et les barrières raciales, pour en finir avec l’avidité, avec la haine et l’intolérance.
Il faut nous battre pour construire un monde de raison, un monde où le progrès mènera tous les hommes vers le bonheur.
Au nom de la Démocratie, unissons-nous tous ! »

Et je poste ça sur internet… Voilà, c’est fait. »

Remerciements à Charlie Chaplin: en effet, le texte des 4e-3 s’inspire du discours tenu par le barbier à la fin du « Dictateur »….

Bonne écoute, bonne lecture… N’hésitez pas à partager…

ZANZIBAR – ECOUTER LE CHAPITRE 1

Voici les premières pages du roman de Zanzibar…
Saurez-vous reconnaître les deux voix?

- Bonjour, je suis Philippe Dubois, votre professeur de français pour cette année qui commence… Et nous allons tout de suite démarrer le cours avec ce texte.
« DE LA DIFFICULTÉ QU’IL Y A À IMAGINER UNE CITÉ IDÉALE »
L’écrivain Georges Perec aimerait que nous vivions tous à Zanzibar… »
« Vous comprenez, chers élèves, pour Georges Perec, la cité idéale n’est ni en France, ni en Amérique. Le lieu parfait, c’est Zanzibar ! Un mot qui fait rêver… Beau comme on n’imagine pas… Et pourquoi Zanzibar ? Tout simplement parce que, là-bas, nous vivrons tous ensemble, ENSEMBLE ! Et c’est ça l’essentiel : la fraternité… »

- D’accord, monsieur. Et si on se barrait, tous, là-bas ?
- Où ça ?
- A Zanzibar !
- A Zanzibar ?
- Oui, à Zanzibar ! Ce serait génial !
- Arrêtons de plaisanter, voyons… Soyez sérieux !
- Mais je suis sérieux, monsieur, à deux cent pour cent ! Ici, on va s’ennuyer toute l’année…
- Eh bien, allez-y, si vous en avez envie ! Pourquoi pas ? Moi, je resterai là, à préparer vos camarades au devoir commun qui est prévu en octobre…
- Ah non, monsieur ! Pas question !
- Comment ça, pas question ?
- Georges Perec est catégorique : il faut qu’on y aille tous, ensemble ! Relisez, ligne 26 : « …que nous vivions TOUS à Zanzibar… » TOUS !
- D’accord… Vos camarades peuvent vous accompagner ! Vous avez ma bénédiction !
- Mais bien sûr que toute la classe partira, monsieur ! Et vous aussi ! Vous devez venir, monsieur. C’est marqué dans le dernier vers : « TOUS », ça veut bien dire ce que ça veut dire…
- Après tout… Pourquoi pas ? Je viendrai avec vous. Au fait, on part quand ?
- Cette nuit, monsieur.
- Ok, ok… Et, euh, petit détail… On y va comment ? En avion ?
- Non !
- En bateau ?
- Non plus !
- On y va comment, alors ?
- En camping-car ! J’ai toujours rêvé d’avoir un camping-car !
- Tu te moques de moi ?
- Non, monsieur. Pas le moins du monde. Vous connaissez l’entreprise qui vend des camping-cars, près de Cambrai, vous passez devant tous les jours. A minuit, on fracture la porte. On « emprunte » cinq ou six véhicules, et on trace. Droit vers le sud. Quand le propriétaire se rendra compte du vol, le lendemain matin, on sera loin.
- Mais enfin… Vous n’avez pas votre permis !
- Pas grave, je m’en fiche. Je sais conduire. J’ai déjà seize ans, et j’ai pris des cours dans une auto-école, pour faire la conduite accompagnée. Et mes copains aussi. C’est vrai qu’on n’a pas encore le permis, mais ce n’est qu’un point de détail, sans importance. Faudra juste éviter que les flics nous rattrapent.

LE ROMAN DES 4EME-3 ENFIN DISPONIBLE!

En cours de français, la classe de 4ème-3 a imaginé une histoire, écrite avec l’aide de plusieurs grands écrivains (Hugo, Shakespeare, etc…).

Voici le roman des 4e3. Le titre?

« Au départ on devait aller à Zanzibar… Mais c’est parti en steack!!! »

Si voulez savoir comment c’est « parti en steack »

… Cliquez sur le lien ci-dessous, pour télécharger le roman!

ROMAN-ZANZIBAR

Bonne lecture!